skip to main content

REPRESENTATION ADAPTATIVE D'IMAGES APPLIQUEES A UN SCHEMA DE CODAGE ORIENTE REGIONS DE SEQUENCES TV

LABELLE, LILIAN ; COLLOREC, R.

S.l. : s.n., 1996

Voir les exemplaires

  • Titre:
    REPRESENTATION ADAPTATIVE D'IMAGES APPLIQUEES A UN SCHEMA DE CODAGE ORIENTE REGIONS DE SEQUENCES TV
  • Auteur: LABELLE, LILIAN
  • Autre(s) auteur(s): COLLOREC, R.
  • Description: TH. 3E CYCLE
    LES STANDARDS DE COMPRESSION DE SIGNAUX AUDIOVISUELS ACTUELS COUVRENT UN GRAND NOMBRE D'APPLICATIONS MAIS SONT NEANMOINS INSUFFISANTS POUR REPONDRE AUX NOUVEAUX BESOINS EN COMMUNICATIONS. EN EFFET, EN PLUS DE LA NECESSITE DE TRANSMETTRE DE PLUS EN PLUS D'INFORMATIONS D'UN POINT A UN AUTRE, LES FUTURS SERVICES AUDIOVISUELS NECESSITENT DES REPRESENTATIONS D'IMAGES QUI SOIENT ACCESSIBLES PAR LEUR CONTENU DE MANIERE A POUVOIR LES MANIPULER PLUS AISEMENT. CE MEMOIRE PRESENTE UNE METHODE D'ECHANTILLONNAGE QUI MET EN UVRE LA THEORIE DE L'EVOLUTION GEOMETRIQUE DES COURBES ET DES SURFACES. CE TYPE DE METHODES CONSISTE A OPTIMISER LES POINTS DE CONTROLE (OU ECHANTILLONS) DE CES MODELES DE COURBES OU DE SURFACES DE MANIERE A OBTENIR LA MEILLEURE REPRESENTATION DU SIGNAL A REPRESENTER. HABITUELLEMENT, LA DETERMINATION DE CES VALEURS PASSENT PAR LE CALCUL DE L'ERREUR QUADRATIQUE MOYENNE ENTRE LE SIGNAL ORIGINAL ET LE MODELE. CEPENDANT, LE CALCUL D'UN TEL CRITERE IMPLIQUE QUE LES DEUX SIGNAUX SOIENT PREALABLEMENT PARAMETRES. EN PRATIQUE, NE POSSEDANT AUCUN MOYEN POUR DEFINIR UNE PARAMETRISATION COMMUNE DE CES SIGNAUX, ILS SONT PARAMETRES INDEPENDAMMENT L'UN DE L'AUTRE ET DE FACON ARBITRAIRE. AINSI, CE TYPE D'APPROCHES FOURNIT DES REPRESENTATIONS QUI SONT FORTEMENT DEPENDANTES DE CES CHOIX. POUR S'AFFRANCHIR DE CE PROBLEME DE PARAMETRISATION, NOUS AVONS DEVELOPPE UNE METHODE ITERATIVE BASEE SUR LA THEORIE DE L'EVOLUTION DES COURBES ET DES SURFACES QUI POSITIONNENT LES POINTS DE CONTROLE 2D OU 3D DE MANIERE A MINIMISER UN CRITERE PUREMENT GEOMETRIQUE. EN ASSOCIANT CETTE METHODE A LA THEORIE DES GRAPHES, NOUS AVONS DEVELOPPE UNE REPRESENTATION DE CARTES DE CONTOURS OU CHAQUE SEGMENT CONTOUR EST REPRESENTE PAR UNE COURBE B-SPLINE, ET, EN ETENDANT CETTE METHODE AU CAS DES SURFACES, NOUS AVONS DEFINI UNE REPRESENTATION PAR ELEMENTS FINIS D'IMAGES NUMERIQUES. POUR VALIDER NOTRE APPROCHE, NOUS AVONS COMPARE CES REPRESENTATIONS DE CONTOURS ET DE SURFACES IMAGES A CELLES QUE L'ON OBTIENT PAR MOINDRES CARRES ET NOUS MONTRONS QUE LA MINIMISATION D'UN CRITERE GEOMETRIQUE PERMET D'OBTENIR DES REPRESENTATIONS DE SIGNAUX 2D ET 3D DE MEILLEURE QUALITE, D'UN POINT DE VUE VISUEL, QUE CELLES QUE L'ON OBTIENT PAR UNE APPROCHE ALGEBRIQUE
  • Éditeur: S.l. : s.n.
  • Date de publication: 1996
  • Format: 237 P.
  • Langue: Français
  • Source: Mines ParisTech (catalogue)

Recherche dans les bases de données distantes en cours. Merci de patienter.

  • Recherche
  • dansscope:(33PSL-CNSAD),scope:(33PSL-EHESS),scope:(33PSL-PSL_OMEKA),scope:(33PSL-MINES),scope:(33PSL-EFEO),scope:(33PSL-CNSMDP),scope:(33PSL-CHIMIE),scope:(33PSL),scope:("DAU"),scope:(33PSL-CDF),scope:(33PSL-ENS),scope:("33PSL-OBSERV"),scope:("33PSL-ESPCI"),scope:(33PSL-CURIE),scope:(33PSL-ENSBA),scope:("33PSL-ENC"),scope:(33PSL-PSL_STAR),scope:(33PSL-PSL_SFX),scope:("33PSL-EPHE"),scope:(33PSL-ENSAD),primo_central_multiple_fe
  • Afficher ce qui a déjà été récupéré