skip to main content

Itinéraires et transformations du silex : une pétroarchéologie refondée, application au Paléolithique moyen

Fernandes, Paul (1959-...) ; Raynal, Jean-Paul (1949-....) ; Université de Bordeaux I ; École doctorale Sciences de l'environnement Talence ; Gironde ; De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie Talence

Bordeaux : Université de Bordeaux I, 2012

Voir les exemplaires  et autres localisations

  • Titre:
    Itinéraires et transformations du silex : une pétroarchéologie refondée, application au Paléolithique moyen
  • Auteur: Fernandes, Paul (1959-...)
  • Autre(s) auteur(s): Raynal, Jean-Paul (1949-....);
    Université de Bordeaux I;
    École doctorale Sciences de l'environnement Talence ; Gironde;
    De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie Talence
  • Sujets: Pétrologie en archéologie -- Thèses et écrits académiques;
    Gîtes minéraux -- Thèses et écrits académiques;
    Archéologie industrielle;
    Silex;
    Préhistoire;
    Paléolithique;
    Micropaléontologie;
    Archéologie minière
  • Description: Thèse de doctorat
    Les modifications cristallines et les stigmates présents à la surface des artéfacts préhistoriques résultent de phénomènes physico-chimiques et mécaniques interdépendants. Une fois décryptés et leurs évolutions comprises, ils permettent d’assigner à l’objet une position stratigraphique génétique, un emplacement paléogéographique et une histoire post-génétique relative aux lieux de résidence successifs. Cette démarche pétroarchéologique dynamique, fondée sur une optimisation des techniques d’observation de la pétrographie, de la minéralogie, de la micropaléontologie et de la morphoscopie aux différentes échelles, est un outil simple de détermination des matériaux et de leurs origines, dont les limites ne sont que celles de l’expérience et des référentiels. L’altération des matériaux est utilisée pour dépasser la simple gîtologie de la formation géologique d’origine et ainsi aboutir à une gîtologie des formations superficielles relatives, au sein de laquelle l’espace et le temps différencient les silex. Un silex est dès lors inscrit dans un itinéraire qui lui est propre et qui permet de mieux appréhender les lieux et les modalités de prélèvement par les hommes. Le domaine géographique utilisé pour cette recherche est vaste et comprend une bonne partie de la moitié sud de la France ainsi que certaines régions du Maroc. Cette variété régionale renforce la fiabilité des méthodes de diagnose utilisées. Ce mémoire se veut outil de caractérisation, établi sur les propriétés d’enregistrement des changements paléoenvironnementaux lisibles sur et dans les silex. Cet effort participe à la mise en place d’un protocole commun de recherche sur les matières premières, dans le but d’impulser une véritable dynamique collective au sein de la communauté des préhistoriens. Nous participons ce faisant à la résolution de deux problèmes archéologiques essentiels :- en reconstituant l’itinéraire parcouru par le silex avant sa collecte par l’homme préhistorique, nous précisons grandement la provenance du mobilier lithique présent dans une unité archéologique ;- en décryptant l’intensité et la chronologie des mécanismes susceptibles d’avoir pris part à la sédimentogenèse et à la diagenèse des dépôts, nous participons à l’évaluation du degré d’intégrité de la zone fouillée.À l’issue de ce travail, nous disposons donc d’un outil de diagnose robuste, assorti de données cartographiques à une échelle suprarégionale et de fiches détaillées de caractérisation d’un très grand nombre de types de silex, tant pour le sud de la France que pour le centre-ouest du Maroc.
    The characteristics of their initial crystallization and the evidence for subsequent alterations present on the surfaces of prehistoric flint artifacts are the result of a range of interdependent physical, chemical and mechanical phenomenas. Once decoded, the information retrieved allows us to assign a genetical/stratigraphical position to the flint as well as a post-genetic paleo-geographical location. Both data sets reveal the story ofan objects successive residential contexts. This petro-archaeological analytical methodology, is based on anoptimization of the optical techniques commonly used in petrography, mineralogy, micro-palaeontology and morphoscopy using a range of magnifications is a simple tool for classifying objects and identifying the source of lithic raw materials. The limitations of the methodology are determined by the experience of the operatorand the geographical spread of available reference collections. A study of the various alterations to which lithic raw materials were subjected and which are recorded within their surface characteristics allows connections to be made between the lithic objects and the surface exposures where these characteristics manifest in the lithics rather than just seeing the objects from a perspective that does not connect them with landscapes and specific resource localities. Thus, the methodology used here allows the comparison of flint objects within the context of time and space, and within which the genesis of each object can be followed, thus resulting in a greater understanding of where, why and how, it was collected during prehistory. The geographical extent in which this research has been undertaken is wide and includes parts of Moroccoand the southern part of France and has taken place within broad investigations into lithic raw materials being conducted by a number of members of a research team. A trial of the methodology over such a broad spectrum of site locations has allowed an improvement to be made in the reliability of the analytical techniques that are required. This work aims to aid in the characterization of the lithic tools as they describe and catalogue the properties of palaeo-environmental changes that can be read on the surface of the flint. The outcome of this work is that it produces a greater understanding of the many physical, geological and environmental processes to which lithic objects have been subjected both before gathering by humans and after discard in the archaeological site. This helps for a more precise location of gathering areas and a better evaluation of the archaeological layers integrity. These results are expressed on large scale maps and stored in an indexing system which catalogues the varied characteristics of a large number of types of flint found in the South of France and the west central region of Morocco.
  • Éditeur: Bordeaux : Université de Bordeaux I
  • Date de publication: 2012
  • Format: 2 vol (623 p.) ; 30 cm
  • Langue: Français
  • Source: Mines ParisTech (catalogue)

Recherche dans les bases de données distantes en cours. Merci de patienter.

  • Recherche
  • dansscope:(33PSL-CNSAD),scope:(33PSL-EHESS),scope:(33PSL-PSL_OMEKA),scope:(33PSL-MINES),scope:(33PSL-EFEO),scope:(33PSL-CNSMDP),scope:(33PSL-CHIMIE),scope:(33PSL),scope:("DAU"),scope:(33PSL-CDF),scope:(33PSL-ENS),scope:("33PSL-OBSERV"),scope:("33PSL-ESPCI"),scope:(33PSL-CURIE),scope:(33PSL-ENSBA),scope:("33PSL-ENC"),scope:(33PSL-PSL_STAR),scope:(33PSL-PSL_SFX),scope:("33PSL-EPHE"),scope:(33PSL-ENSAD),primo_central_multiple_fe
  • Afficher ce qui a déjà été récupéré