skip to main content

Contribution à l'étude de phénomènes instables dans une chaudière à gaz domestique

Etchebarne, Thierry ; Hetet, Jean-François

Nantes : Ecole Centrale de Nantes, 2003

Voir les exemplaires

  • Titre:
    Contribution à l'étude de phénomènes instables dans une chaudière à gaz domestique
  • Auteur: Etchebarne, Thierry
  • Autre(s) auteur(s): Hetet, Jean-François
  • Sujets: Chaudière gaz ;
    Ventilateur ;
    Combustion ;
    Instabilité basse fréquence ;
    Simulation numérique
  • Description: Thèse de doctorat
    Des problèmes d'instabilités apparaissent souvent lors du développement des systèmes énergétiques complexes. Le travail présenté dans ce mémoire traite de la déstabilisation de chaudières étanches à gaz ( puissance nominale : 30 kW). L'étude bibliographique révèle la présence de deux éléments susceptibles de contribuer au dysfonctionnement du système : le ventilateur ( phénomène de pompage) et le processus de combustion (instabilité de combustion). Outre une caractérisation précise de l'instabilité ( fréquence et amplitude), une étude expérimentale permet d'identifier la combustion comme le processus jouant un rôle majeur dans la déstabilisation du système. Le mode acoustique déstabilisé est le mode en volume du système (mode de Helmholtz) : l'instabilité observée est une instabilité de combustion système. Un scénario dans lequel un couplage entre l'acoustique de l'installation et la combustion associé à la présence de fluctuations de composition du prémélange est avancé pour expliquer la déstabilisation du système. Par ailleurs, un critère de stabilité reliant la fréquence de l'instabilité au temps caractéristique de transport du mélange dans le bras de brûleur est proposé. La seconde partie de ce mémoire présente l'élaboration et à la validation d'un outil de simulation capable de prédire l'apparition des instabilités basses fréquences rencontrées. Compte tenu du domaine fréquentiel déstabilisé, une modélisation reposant sur les hypothèses d'incompressibilité du gaz dans les conduits et d'une évolution quasi-statique des grandeurs est retenue. Une attention particulière est consacrée à l'élaboration d'un modèle mono-dimensionnel de l'écoulement dans le bras de brûleur. Les limites de l'approche mono-dimensionnelle de cet écoulement conduisent à définir un modèle phénoménologique du temps de transport du mélange. La comparaison satisfaisante des résultats expérimentaux et numériques montre la cohérence de la démarche et la validité des modèles utilisés.
  • Éditeur: Nantes : Ecole Centrale de Nantes
  • Date de publication: 2003
  • Format: 1 VOL.(245 p.) : Figures, graphiques, tableaux
  • Langue: Français
  • Source: Mines ParisTech (catalogue)

Recherche dans les bases de données distantes en cours. Merci de patienter.

  • Recherche
  • dansscope:(33PSL-CNSAD),scope:(33PSL-EHESS),scope:(33PSL-PSL_OMEKA),scope:(33PSL-MINES),scope:(33PSL-EFEO),scope:(33PSL-CNSMDP),scope:(33PSL-CHIMIE),scope:(33PSL),scope:("DAU"),scope:(33PSL-CDF),scope:(33PSL-ENS),scope:("33PSL-OBSERV"),scope:("33PSL-ESPCI"),scope:(33PSL-CURIE),scope:(33PSL-ENSBA),scope:("33PSL-ENC"),scope:(33PSL-PSL_STAR),scope:(33PSL-PSL_SFX),scope:("33PSL-EPHE"),scope:(33PSL-ENSAD),primo_central_multiple_fe
  • Afficher ce qui a déjà été récupéré