skip to main content

Modélisation numérique des mouvements de flanc de l'Etna (Sicile, Italie) mis en évidence par interférométrie radar

Ranvier, Fabien (1977-....) ; Lénat, Jean-François (1950-....) ; Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand

S.l. : s.n., 2004

Voir les exemplaires

  • Titre:
    Modélisation numérique des mouvements de flanc de l'Etna (Sicile, Italie) mis en évidence par interférométrie radar
  • Auteur: Ranvier, Fabien (1977-....)
  • Autre(s) auteur(s): Lénat, Jean-François (1950-....);
    Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand
  • Sujets: Néotectonique -- Thèses et écrits académiques;
    Télédétection -- Thèses et écrits académiques;
    Volcanologie;
    Pendagémétrie;
    Modélisation;
    Modèle numérique;
    Méthode radar;
    Mesure géodésique;
    Manifestation volcanique;
    Gestion donnée;
    Géodynamique
  • Description: Thèse de doctorat
    A l'Etna, des études géodésiques récentes, notamment en interférométrie radar, ont mis en evidence des mouvements de grandes echelles affectant les flancs de ce volcan. Ces études s'appuient sur des interférogrammes en orbites ascendantes ou seulement sur quelques scènes ERS. Nous avons analysé une base de données de plus de 600 interférogrammes qui couvre maintenant la période entre septembre 1992 et août 2000. Notre étude a révelé que les déplacements des flancs Sud et Sud-Est de l'Etna apparaissent en mars 1996 et disparaissent en août 1998. L'utilisation des données acquises en orbites ascendantes et descendantes nous a permis de calculer les déplacements Est-Ouest et verticaux affectant l'Etna pendant cette période. Le long des failles de Mascalucia-Trecastagni-Tremestieri (MTT) et de Ragalna, les déplacements normaux et dextres sont essentiellement horizontaux avec une faible composante normale. Au niveau d'une ride anticlinale à la base du flanc Sud de l'édifice, les déplacements correspondent essentiellement à un soulèvement. De plus, l'apparition de ces mouvements coïncide avec des évènements éruptifs explosifs dans la zone sommitale indiquant un lien entre les mouvements et l'activité volcanique. La zone d'activité de ces structures représente une zone clé de la géodynamique de l'Etna puisque c'est la région où les modèles proposés dans la littérature diffèrent. Aussi, nous avons mené une étude en modélisation numérique afin d'expliquer des déplacements observés. Notre étude a montré que le champ de déplacements était compatible avec un champ de contraintes variable avec la profondeur et la présence de deux plans dev glissements sous l'édifice. Un premier plan de glissement profond, situé sous le flanc Sud et soumis à une compression régionale orientée N 170 °, explique le soulèvement le long de la ride anticlinale. Un deuxième plan de glissement limité au Nord par la faille de Pernicana-Provenzana, à l'Ouest par les rifts zones et au Sud par les failles de MTT, guidé vers la mer ionienne par les contraintes gravitaires et une extension régionale orientée N 95° serait à l'origine des déplacements éruptifs du flanc Est. Nous proposons pour expliquer le lien entre les déplacements et les évènements éruptifs que les contraintes magmatiques sont le déclencheur des mouvements de flanc
  • Titres liés: Collection : Ecole doctorale des sciences fondamentales de l'Université Blaise Pascal
  • Éditeur: S.l. : s.n.
  • Date de publication: 2004
  • Format: 1 vol. (277 p.) : Figures ; 30 cm
  • Langue: Français
  • Source: Mines ParisTech (catalogue)

Recherche dans les bases de données distantes en cours. Merci de patienter.

  • Recherche
  • dansscope:(33PSL-CNSAD),scope:(33PSL-EHESS),scope:(33PSL-PSL_OMEKA),scope:(33PSL-MINES),scope:(33PSL-EFEO),scope:(33PSL-CNSMDP),scope:(33PSL-CHIMIE),scope:(33PSL),scope:("DAU"),scope:(33PSL-CDF),scope:(33PSL-ENS),scope:("33PSL-OBSERV"),scope:("33PSL-ESPCI"),scope:(33PSL-CURIE),scope:(33PSL-ENSBA),scope:("33PSL-ENC"),scope:(33PSL-PSL_STAR),scope:(33PSL-PSL_SFX),scope:("33PSL-EPHE"),scope:(33PSL-ENSAD),primo_central_multiple_fe
  • Afficher ce qui a déjà été récupéré